Infirmiers / infirmières | résidence Les Rives d'OR

Résidence Les Rives d'Or EHPAD Ouvert à tous niveaux d'expérience Base de recrutement hors primes et ancienneté : 2900,00 euros brut mensuel Temps plein
CDI La Couture-Boussey Santé / Services à la personne
Publiée il y a environ 2 mois

En établissement d’héber­ge­ment pour per­son­nes âgées dépen­dan­tes (Ehpad), l’infir­mière s’occupe du main­tien, de l’amé­lio­ra­tion de l’état de santé et de l’auto­no­mie des patients en leur pro­di­guant des soins. Elle doit adap­ter la prise en charge en fonc­tion des par­ti­cu­la­ri­tés de chacun d’entre eux.

La spé­ci­fi­cité des ser­vi­ces de géria­trie est qu’ils sont des lieux de vie pour des per­son­nes âgées dépen­dan­tes, ce qui impli­que un rôle rela­tion­nel majeur envers les rési­dants et leurs famil­les ou pro­ches, dans le cadre du projet de vie ins­ti­tu­tion­nel. L’infir­mière doit élaborer et mettre en oeuvre les pro­jets de vie indi­vi­duels des rési­dants : l’objec­tif pre­mier est une bonne prise en consi­dé­ra­tion du rési­dent pour pré­ser­ver la conti­nuité de la vie et l’auto­no­mie de la per­sonne

Le déve­lop­pe­ment des patho­lo­gies de type Alzheimer ren­force les besoins de com­pé­ten­ces spé­ci­fi­ques par rap­port aux objec­tifs d’accom­pa­gne­ment des pro­jets de vie, de main­tien / sti­mu­la­tion des capa­ci­tés cog­ni­ti­ves, de socia­li­sa­tion.

L’infir­mière en EHPAD doit être capa­ble de :
Prendre en charge avec ses collègues du jour les 72 rési­dants de l'établissement
Détecter l’urgence et d’y faire face en pre­nant les ini­tia­ti­ves qui s’impo­sent. Tracer et rendre compte auprès de l'IDEC et de la direction
Assurer le management d’une équipe de 26 aides-soi­gnant(e)s, l'IDEC s'assurant de l'encadrement
Encadrer les sta­giai­res (IDE, AS, BEP)

Activités prin­ci­pa­les :
Recueil des don­nées cli­ni­ques, des besoins et des atten­tes de la per­sonne et de son entou­rage
Établissement du projet de soins et de la pla­ni­fi­ca­tion des acti­vi­tés infir­miè­res pour le patient
Réalisation, contrôle des soins infir­miers et accom­pa­gne­ment de la per­sonne et de son entou­rage
Surveillance de l’évolution de l’état de santé des patients
Assistance tech­ni­que lors des visites et des soins réa­li­sés par le méde­cin
Information et éducation de la per­sonne et de son entou­rage
Rédaction et mise à jour du dos­sier du patient
Accueil et enca­dre­ment péda­go­gi­que des sta­giai­res et des per­son­nels placés sous sa res­pon­sa­bi­lité
Coordination et orga­ni­sa­tion des acti­vi­tés et des soins concer­nant un patient ou un groupe de patients pen­dant le séjour et lors de sa sortie
Réalisation d’études et de tra­vaux de recher­che et veille pro­fes­sion­nelle
Gestion, distribution et contrôle des pro­duits, des maté­riels, des médicaments et des dis­po­si­tifs médi­caux
Mise en œuvre des pro­cé­du­res d’élimination des déchets

Savoir-faire requis :
Etre capa­ble d’anti­ci­pa­tion (pré­voir les acti­vi­tés des autres per­son­nels soi­gnants, pré­voir les pério­des sans méde­cin)
Évaluer l’état de santé et le degré d’auto­no­mie de la per­sonne
Effectuer et for­ma­li­ser le diag­nos­tic infir­mier et déci­der de la réa­li­sa­tion des soins rele­vant de son ini­tia­tive
Réaliser les soins infir­miers et les acti­vi­tés thé­ra­peu­ti­ques adap­tés aux situa­tions en res­pec­tant les pro­to­co­les d’hygiène et les règles de bonnes pra­ti­ques
Identifier les situa­tions d’urgence ou de crise et y faire face par des actions adap­tées
Créer une rela­tion de confiance avec le patient et son entou­rage
Planifier et orga­ni­ser son temps et celui de ses col­la­bo­ra­teurs dans le cadre du tra­vail d’équipe
Évaluer la qua­lité des pra­ti­ques et les résul­tats des soins infir­miers
Élaborer et uti­li­ser des pro­to­co­les de soins concer­nant le rôle infir­mier
Travailler en équipe inter­pro­fes­sion­nelle
Analyser, syn­thé­ti­ser des infor­ma­tions per­met­tant la prise en charge de la per­sonne soi­gnée et la
conti­nuité des soins
Conduire des entre­tiens de sou­tien d’aide
Éduquer, conseiller le patient et l’entou­rage en vue d’une démar­che d’auto­no­mi­sa­tion